La commode livrée par Riesener en 1776 pour Madame Adélaïde

« Les planètes étaient parfaitement alignées », c’est ainsi que Laurent Salomé évoque ce mécénat de la Société des Amis de Versailles, exceptionnel à plus d’un titre. En effet, l’acquisition de la commode livrée par Jean-Henri Riesener pour Madame Adélaïde, est en montant la plus importante opération de mécénat réalisée par la Société depuis sa fondation en 1907. Cet achat a été possible grâce aux legs de Mesdames Simone Baraille, Micheline Cavallo et Monique Genneret.

© Château de Versailles / Christophe Fouin

HISTOIRE DE LA COMMODE

Commandée le 5 octobre 1776 par le Garde-Meuble de la Couronne à Jean-Henri Riesener, la commode est livrée le 18 décembre 1776, sous le numéro 2881, numéro inscrit sur les panneaux arrière. D’un modèle riche, de marqueterie losangée et de couleurs, elle figure parmi les premières productions que l’ébéniste fournit à la famille royale, alors qu’il vient, en 1774, d’être nommé ébéniste ordinaire du Garde-Meuble de la Couronne.

La commode est destinée au cabinet intérieur de la princesse dans l’appartement que cette dernière occupe depuis 1769 au rez-de-chaussée du corps central du château de Versailles, ouvrant sur la terrasse nord. Différent du grand cabinet, pièce d’apparat rangée à l’étiquette, le cabinet de retraite fait partie de ces lieux qui, dans les appartements royaux et princiers, permettent, en tant que pièces privées, de découvrir le goût personnel de leurs hôtes.

La commode est ensuite envoyée au château de Bellevue, maison de plaisance que le roi Louis XVI a attribué à ses tantes en 1774. Elle est placée dans les appartements de l’étage et y demeure jusqu’à la Révolution. Vendue en 1795, elle passe à une date indéterminée en Angleterre. On la retrouve ensuite dans les collections de Lord Carnarvon (1866-1923) puis elle devient quelques décennies plus tard la propriété de Juan Guillermo de Beistegui, son dernier détenteur. Juan de Beistegui a été depuis toujours un amoureux du Château et un membre Bienfaiteur de la Société des Amis pendant de nombreuses années.

Grâce à cette vidéo, vous pouvez découvrir le retour de la commode dans le Cabinet intérieur de Madame Adélaïde et les efforts déployés par la conservation du château pour retrouver l’âme de la pièce.

Trois Jeunes Amis ont participé à l’élaboration d’un livret pour raconter l’histoire de la commode.
A lire aussi l’article des Carnets de Versailles « Dans l’intimité de Madame Adélaïde » par Elisabeth Caude .

Translate »