Secret 7 : Avis de tempête ?

Où l’on retrouve l’harmonie grâce à un cataclysme.

Nuit du 25 au 26 décembre 1999. Pendant deux heures, des vents d’une rare violence soufflent sur Versailles. Le lendemain matin, c’est la consternation ! Les jardiniers découvrent le désastre : la tempête a sérieusement endommagé le parc. Tout est à reconstruire… À l’époque, ils ne savent pas encore que cette catastrophe va constituer une véritable opportunité.

Photographie prise au Petit Trianon d'un arbre déraciné. Au deuxième plan, il y a le kiosque.

Après la tempête, plus de 18 500 arbres ont été jetés à terre ou abîmés. Des bosquets entiers sont inaccessibles. On fait même appel à l’armée pour les dégager. Le plus vieil arbre du parc, un chêne planté sous le règne de Louis XIV, trois siècles plus tôt, a également disparu !

Heureusement, une souscription permet de récolter plusieurs millions d’euros. C’est assez pour lancer un chantier d’envergure. L’architecte en chef des monuments historiques fait preuve d’audace. Non content de replanter les arbres par dizaines de milliers, il propose de reconstruire les jardins tels qu’ils étaient sous Louis XIV !


On lance notamment un projet audacieux : recréer le Bosquet des Trois Fontaines qui était peu à peu tombé dans l’oubli, et avait fini par totalement disparaître. Grâce à des documents d’époque et des fouilles archéologiques du site, on reconstitue l’état d’origine de ce très spectaculaire bosquet.

Photographie du Bosquet des Trois Fontaines.
© André Le Nôtre, Bosquet des Trois Fontaines, 1677, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon © Thomas Garnier

Il aura ainsi fallu une tempête pour admirer à nouveau le Bosquet des Trois Fontaines tel que Louis XIV le contemplait. Enfin… une tempête et la générosité des American Friends of Versailles, en collaboration avec la Société des Amis de Versailles !


Translate »