La restauration des sacristies de la Chapelle royale

Le 08 novembre dernier, nous avons lancé notre nouveau projet d’appel à don en faveur de la restauration des sacristies et de la mise en valeur du trésor de la Chapelle royale.

Cet ensemble de pièces de grande valeur patrimoniale, datant de l’époque de Louis XIV, nécessite une restauration majeure afin de sauvegarder cet espace et le présenter au public. Cette restauration est financée par la Société des Amis de Versailles en partenariat avec la Fondation du patrimoine.

Le budget de cette restauration s’élève à 1 575 000 € et la fin de la restauration est prévue au début de l’été 2025. La Société des Amis a encore besoin de collecter 400 000 €.

Découvrez ce projet de restauration inédit !

Un espace méconnu et hors du temps

Situées dans l’aile nord du Château, les sacristies sont un espace méconnu, car elles n’ont jusqu’à présent jamais été ouvertes au public. En effet, ces annexes, aménagées à partir de la fin de la construction de la Chapelle royale, en 1708, ont principalement servi à l’usage du culte. Louis XIV avait souhaité que des Lazaristes, au nombre de 14 puis 21, soient affectés au service divin. Ces hommes de foi formaient des enfants de chœur au catéchisme, au plain-chant, à la liturgie et au latin.

cette image montre la grande sacristie de la Chapelle royale avec ses boiseries et une copie des Pélerins d'Emmaus d'après le Titien.
Grande sacristie de la Chapelle royale, Les Pèlerins d’Emmaüs, copie d’après le Titien.
© Didier Saulnier

Le couloir, la grande sacristie et la pièce du lavabo qui composent les annexes sont caractérisés par une très grande unité. Ces pièces sont composées de panneaux de lambris et de mobilier intégré moulurés voire sculptés avec des sols en parquet Versailles à frises et compartiments. L’omniprésence des boiseries simplement cirées « à la capucine » confère à ces espaces un mélange d’austérité et de grandeur.

Une restauration de grande envergure

Les sacristies de la Chapelle royale nécessitent une restauration de grande envergure.

La grande sacristie nécessite avant tout un rafraîchissement et une restauration de son décor. La pièce du lavabo comme le couloir appellent quant à eux à une restauration fondamentale. Le précieux lavabo en marbre du Languedoc et sa tuyauterie en plomb seront restaurés selon des méthodes traditionnelles, tout comme la cheminée en marbre du Languedoc qui se trouve également dans cette pièce.

Cette image montre la cheminée en marbre du Languedoc qui se trouve dans la pièce du lavabo.
Cheminée en marbre du Languedoc de la pièce du lavabo, qui nécessite une restauration.
© Didier Saulnier

De plus, cette pièce souffre d’une pathologie structurelle : le plancher s’est affaissé, engendrant d’importantes déformations des lambris.

Un projet muséographique

La restauration des sacristies de la Chapelle permettra également la mise en œuvre d’un projet muséographique et le déploiement des collections religieuses du musée grâce à l’aménagement discret des placards de la pièce du lavabo en vitrines. Il sera ainsi possible de présenter un ensemble d’objets en lien avec le culte autrefois célébré dans la Chapelle ainsi que le cérémonial qui pouvait y être attaché.

Ce « trésor » est essentiellement constitué de pièces d’orfèvrerie (calices, sonnettes, bassins et burettes, crucifix et chandeliers, coffret aux Saintes Huiles, ostensoir, ciboire), vêtements et linges liturgiques, livres, vases d’autel contenant des bouquets de fleurs artificielles, mais également des vêtements de Suisses ou d’enfants de chœur, bourses de quête…

Clef de la Chapelle
© Christophe Fouin / EPV

Ce projet muséographique sera l’occasion de voir des mécénats de la Société des Amis, comme la clef de la Chapelle, don au Château datant de 2009.

Vous aussi, participez aux côtés de la Société des Amis de Versailles au financement de la restauration de ces pièces insignes datant de l’époque de Louis XIV !
Découvrez notre brochure.

Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez effectuer un don avec réduction de l’impôt sur le revenu (IR) ou de l’impôt sur les sociétés (IS) :

• par carte bancaire sur notre site internet ou par téléphone au +33 (0)1.30.83.75.63

• par chèque libellé à l’ordre de « Société des Amis de Versailles » et adressé à : Société des Amis de Versailles – Château de Versailles – RP 834 – 78008 VERSAILLES CEDEX, accompagné de notre bulletin de don.

• par virement bancaire au nom de « Société des Amis de Versailles » en indiquant « Don Sacristies » dans le libellé du virement. Si vous souhaitez effectuer un virement, contactez-nous.

Vous pouvez effectuer un don avec réduction de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) par l’intermédiaire de la Fondation du patrimoine :

• par carte bancaire sur le site de la Fondation du patrimoine.

• par chèque libellé à l’ordre de « Fondation du patrimoine – Projets de la Société des Amis de Versailles » et adressé à : Fondation du patrimoine – Délégation Île-de-France – 153 bis avenue Charles de Gaulle – 92200 NEUILLY-SUR-SEINE

• par virement bancaire en contactant la Fondation du patrimoine par e-mail.

Les particuliers bénéficient d’une réduction d’impôt sur le revenu de 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable ou d’une réduction d’impôt sur la fortune immobilière de 75 % du montant du don, dans la limite de 50 000 €.

Les entreprises bénéficient d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % du montant de leur don, dans la limite de 20 000 € ou de 0,5 % du chiffre d’affaires hors taxes, selon le plafond le plus avantageux, avec possibilité de reporter l’excédent sur les cinq exercices suivants.

Pour aller plus loin…

Retrouvez nos anciens projets de restaurations architecturales à travers d’anciennes chroniques :

Découvrez la restauration de la bibliothèque du Dauphin, la restauration de la bibliothèque de la Reine et son supplément, ou encore la restauration de la salle des gardes de la Reine présentées par Frédéric Didier, Architecte en Chef des Monuments Historiques.

Translate »