Dans les pas de Liliane de Rothschild mécène du Château et grande Amie de Versailles

Le 18 février 2024, Alon Hermet, fondateur et dirigeant de Cultures-J présentera entre autres la personnalité de Liliane de Rothschild par le biais de deux visites : l’une sur « Charlotte de Rothschild et la collection Strauss, prémices d’un musée juif » , l’autre intitulée « Rothschild, Pereire, Camondo. La grande bourgeoisie juive à Paris au 19ème siècle ». Ce retour dans le passé est l’occasion de revenir sur une personnalité de la famille Rothschild éminemment liée à Versailles et à la Société des amis du Château : Liliane de Rothschild.

Une vie

Aperçu de l’image
Liliane de Rothschild, née Fould-Springer, Baroness Elie de Rothschild », par Cecil Beaton, 1960. © Cecil Beaton Archive / Condé Nast, National Portrait Gallery, Londres

Fille du banquier Eugène Fould et de la baronne autrichienne Marie-Cécile “Mitsi” von Springer, Liliane Fould-Springer naît le 11 mai 1916. Amie d’enfance du baron Élie de Rothschild, ce dernier lui fait sa demande en 1941 alors qu’il est prisonnier de guerre au château de Colditz, en Allemagne. En pleine Occupation, les parents de Liliane ne voient pas d’un bon œil cette union avec un Rothschild.
Le 7 octobre 1941, Élie de Rothschild prononce ses vœux par procuration à Coldiz ; six mois plus tard Liliane Fould-Springer prononce les siens à l’hôtel de ville de Cannes, dans la France de Vichy, un portrait d’Elie de Rothschild lui faisant face et une chaise vide à ses côtés. Ils se marient à nouveau en 1945, de manière conventionnelle cette fois, à la grande synagogue de la Victoire.

Une passion : Marie-Antoinette

« Plus Rothschild que les Rothschild » comme avait coutume de dire son mari, Liliane est passionnée par les grandes personnalités de l’Histoire de France et devient au fil des années l’une des plus importantes collectionneuses d’objets ayant appartenu à Marie-Antoinette, et une référence sur le sujet. Lors de l’écriture de son Marie-Antoinette: The Journey, l’auteure britannique Antonia Fraser se rendra à plusieurs reprises à l’hôtel de Courcelles, ancien hôtel de la princesse Mathilde et résidence du couple, afin de collecter des informations.

Marie-Antoinette, reine de France, chassant à courre, collection baronne Liliane de Rothschild, née Fould-Pringer ; don de sa fille, Mme Elisabeth de Rothschild, juin 2006. © Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Un engagement

Liliane et Élie de Rothschild feront au château de Versailles des dons considérables ; Liliane de Rothschild occupera le poste de secrétaire générale lors de l’exposition « Marie-Antoinette » en 1955, ainsi que celui de vice-présidente de la Société des Amis de Versailles de 1992 jusqu’en 2003. Elle s’éteint le 17 février 2003 au palais abbatial de Royaumont, ancienne propriété de la famille Fould-Springer. En 2009, sa fille Nelly Munthe fait don au Château de la clef de la Chapelle royale.

Clef de la Chapelle royale, don en la mémoire de Liliane de Rothschild en 2010.

Retrouvez Alon Hermet (Cultures-J) pour deux visites guidées le dimanche 18 février 2024 :

  • à 10h30 au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme pour une visite sur « Charlotte de Rothschild et la collection Strauss, prémices d’un musée juif ». Visite complète.
  • à 14h30 dans le 8ème arrondissement (de l’Etoile au Jeu de Paume) : « Rothschild, Pereire, Camondo. La grande bourgeoisie juive à Paris au 19ème siècle ». Places encore disponibles.

Plus d’informations et réservations sur le site internet de Cultures-J.

Translate »